La culture du voyage est bénéfique, mais rare : pourquoi ?

Une femme en voyage d'affaires qui rencontre des clients

Selon un rapport publié par Harvard Business Review Analytic Services en association avec Egencia, de nombreuses entreprises font face à une contradiction difficile à résoudre en ce qui concerne leur culture des voyages d’affaires. 58 % des dirigeants affirment qu’une forte culture voyage est essentielle aux performances commerciales de leur organisation. Pourtant, seulement 31 % d’entre eux estiment que leur entreprise en possède une. Pourquoi ? Et comment ces 31 % d’entreprises parviennent-elles à bâtir une forte culture voyage ?

L’impact d’une forte culture voyage

Fondé sur les données d’une enquête menée auprès de 587 dirigeants du monde entier, le rapport Travel culture: Your competitive advantage in a global market (Culture du voyage : votre avantage concurrentiel sur le marché international) s’intéresse à la signification d’une culture du voyage et à son impact sur les performances d’une entreprise.

Ce rapport dévoile certains écarts de performances importants entre les entreprises qui possèdent une forte culture voyage et les autres. Au sein des entreprises dotées d’une forte culture voyage, le taux de progression est deux fois plus élevé que dans les entreprises dont la culture voyage est faible :

  • Fidélité et rétention des clients
  • Parts de marché
  • Satisfaction des employés

Par ailleurs, il apparaît clairement que les entreprises possédant une forte culture voyage sont plus rentables.

Définir une forte culture voyage

Selon ce rapport, une forte culture voyage implique que les dirigeants et processus de l’entreprise perçoivent le recours aux voyages d’affaires comme une forme d’investissement stratégique. Une entreprise qui possède une forte culture voyage tient compte de la valeur commerciale des voyages au lieu de les considérer uniquement comme des frais.

Une forte culture voyage repose sur plusieurs éléments clés :

  • Financement adapté aux voyages d’affaires
  • Adhésion et soutien de la direction en faveur des voyages
  • Utilisation d’outils et de technologies ergonomiques pour les voyages d’affaires
  • Recours à des politiques voyages flexibles
  • Possibilité pour les employés de l’entreprise de voyager partout, tout le temps, moyennant un motif commercial convaincant

Les avantages commerciaux concrets d’une forte culture voyage

Une forte culture voyage peut aider à améliorer les pratiques et les performances commerciales internes et externes.

67 % des dirigeants d’entreprise estiment que, parmi les avantages constatés en interne, le fait de posséder une forte culture voyage a notamment pour effet d’accroître la collaboration entre les équipes. 55 % d’entre eux considèrent qu’une forte culture voyage conduit à une meilleure gestion des équipes dispersées géographiquement. Et ils sont 40 % à penser qu’elle contribue à unifier la culture de l’entreprise à travers le monde.

Alors, pourquoi les entreprises sont-elles si peu nombreuses à bâtir une forte culture voyage, même si elles en comprennent les avantages globaux ? La réponse n’est pas évidente, mais les conclusions du rapport proposent des pistes de réflexion intéressantes. Par exemple, 72 % des entreprises qui possèdent une forte culture voyage assurent un financement adapté aux voyages d’affaires. Et parmi les entreprises qui en sont dépourvues, seulement 30 % proposent un financement adéquat des voyages d’affaires. Certaines entreprises s’abstiennent tout simplement d’investir dans les voyages, même si elles les considèrent comme essentiels à leurs activités.

Culture et politique voyages

Il existe d’autres différences importantes entre les entreprises dépourvues d’une forte culture voyage et celles qui en possèdent une. Ces dernières sont 61 % à bénéficier de l’adhésion et du soutien de la direction en faveur des voyages d’affaires, contre 27 % parmi la première catégorie.

57 % des entreprises dotées d’une forte culture voyage possèdent une politique voyages flexible, c’est-à-dire une politique qui donne aux employés la liberté de parcourir n’importe quelle distance, à tout moment, dans l’intérêt de leur entreprise. Mais seulement 26 % des entreprises dépourvues d’une forte culture voyage ont recours à ce type de politique.

Culture du voyage ou culture de la réduction des coûts

Le rapport s’est penché sur la question suivante : les entreprises « considèrent-elles les voyages comme un investissement stratégique synonyme de valeur ajoutée pour l’entreprise plutôt que comme un coût à minimiser ? ». Et 62 % des entreprises possédant une forte culture voyage répondent par l’affirmative. En revanche, à peine 19 % des entreprises qui en sont dépourvues perçoivent les voyages comme un investissement stratégique, préférant les considérer comme un coût à minimiser. Cette disparité sous-entend un conflit culturel interne. Les avantages d’une forte culture voyage incitent à investir dans les voyages. Mais la culture de la réduction des coûts est extrêmement puissante, voire prépondérante dans de nombreuses entreprises, et les voyages sont souvent en première ligne de ces réductions, même si les différentes parties prenantes comprennent l’intérêt de ces investissements.

Le rapport révèle que le fait de considérer les voyages comme un coût à minimiser est le reflet d’une vision à court terme. 51 % des entreprises possédant une forte culture voyage ont en réalité maintenu le contrôle sur leurs frais ou réduit leurs coûts.

« Si l’on ne peut pas miser tout son argent pour réussir, il n’est pas non plus possible d’y parvenir en réduisant les coûts. Il est essentiel de trouver le juste équilibre et les entreprises doivent rechercher le moyen optimal de dépenser leur budget voyages pour obtenir un retour optimal, », déclare Will Tate, partenaire chez Goldspring Consulting, une société de conseil en voyages d’affaires.

Les plateformes de gestion de voyages font défaut

Une plateforme de gestion de voyages permet de réserver des voyages et de superviser le programme voyages de son entreprise. Une bonne plateforme permet également aux Travel Managers d’intégrer les politiques voyages de leur entreprise et de générer des rapports complets. Correctement gérée, une plateforme de gestion de voyages peut jouer un rôle important dans la construction d’une forte culture voyage.

Une entreprise qui n’utilise pas ce genre de plateforme peut comprendre l’intérêt des voyages d’affaires, mais aura du mal à mettre en place une forte culture voyage. En effet, il est nécessaire de recourir à des systèmes et des données pour bâtir une culture du voyage propice au succès de l’entreprise. Comme le rapport l’indique, 61 % des entreprises qui possèdent une forte culture voyage proposent une suite d’outils et de technologies ergonomiques destinés aux voyages d’affaires.

On peut ainsi en déduire que, même si ces entreprises souhaitaient adopter une forte culture voyage, elles ne disposent pas de la technologie nécessaire. Pour commencer, l’intégration de toutes les applications et données liées aux voyages et aux frais constitue un aspect majeur. 50 % des entreprises dotées d’une forte culture voyage réalisent l’intégration de cette manière, contre 29 % parmi les autres entreprises. La connexion d’applications et de données liées aux voyages et aux frais donne aux Travel Managers une visibilité rapide sur l’impact commercial de leur programme voyages d’affaires. En retour, cela permet de comprendre en quoi les voyages sont synonymes de valeur ajoutée pour l’entreprise.

Conclusion

Comment une entreprise qui comprend l’intérêt d’une forte culture voyage peut-elle avancer en ce sens ? Si une entreprise est capable de percevoir la valeur d’une forte culture voyage, elle peut facilement prendre des mesures pour la mettre en œuvre.

Pour bâtir une forte culture voyage, il faut d’abord s’intéresser à la politique menée. Est-elle suffisamment flexible pour permettre aux voyageurs d’atteindre les personnes nécessaires au moment opportun ? Il est prouvé que le fait de rencontrer des clients et des collègues en personne a un impact positif ; cette idée doit être encouragée. Ensuite, la technologie a un rôle à jouer. Les Travel Managers comme les voyageurs doivent disposer d’outils adaptés pour gérer, rendre compte et améliorer en permanence leurs programmes voyages.

Bâtir une forte culture voyage est certes un objectif réaliste, mais pour l’atteindre, il faut y consacrer de l’attention et des investissements. Consultez le rapport pour découvrir le potentiel des voyages d’affaires pour votre entreprise.