La culture de voyage est rentable. Pourquoi l’ignore-t-on?

Voyageuse d’affaires rencontrant des clients

Selon un rapport de Harvard Business Review Analytic Services, rédigé en association avec Egencia, de nombreuses organisations sont prises dans une situation contradictoire en ce qui concerne leur culture de voyage. En effet, 58 % des chefs d’entreprise ont affirmé que le fait d’avoir une culture de voyage solide est très important pour le rendement commercial de leur organisation. Cependant, seulement 31 % d’entre eux confirment que leur entreprise a implanté une telle culture. Qu’est-ce qui explique cette contradiction? Et comment les entreprises qui font partie de ce 31 % peuvent-elles construire une culture de voyage solide?

Les avantages d’une culture de voyage solide

Fondé sur les données d’un sondage réalisé auprès de 587 membres de hautes directions provenant de partout dans le monde, le rapport Culture de voyage :votre avantage concurrentiel dans le marché mondial explore la signification du concept de culture de voyage et sa répercussion sur le rendement des entreprises.

Le rapport révèle de grandes différences de rendement entre les entreprises qui ont une forte culture de voyage et celles qui n’en ont pas. Les entreprises qui possèdent une culture de voyage solide ont connu un taux d’amélioration deux fois plus élevé que celles ayant une culture de voyage faible. Cette amélioration vise :

  • la fidélisation et la rétention de la clientèle;
  • la part de marché; et
  • la satisfaction des employés.

Il est également important de noter que les entreprises qui ont une culture de voyage solide semblent plus rentables.

La définition d’une culture de voyage solide

Selon l’étude, une organisation possède une culture de voyage solide si les membres de la direction perçoivent les voyages d’affaires comme une forme d’investissement stratégique et si les processus appuient cette vision. Les entreprises à culture de voyage solide considèrent le voyage d’affaires comme une valeur commerciale plutôt que comme une simple dépense.

Les éléments clés à respecter pour implanter une culture de voyage solide comprennent :

  • le financement adéquat des voyages d’affaires;
  • l’adhésion et l’appui des membres de la haute direction à l’égard du voyage d’affaires;
  • le recours à des outils conviviaux, propres au voyage d’affaires et à des technologies connexes;
  • l’adoption de politiques de voyages souples;
  • la possibilité, pour les voyageurs qui peuvent démontrer la pertinence commerciale de leur déplacement, de partir en tout temps vers n’importe quelle destination.

Les avantages commerciaux concrets d’une culture de voyage solide

Une culture de voyage solide peut contribuer à améliorer les pratiques et le rendement d’une organisation tant à l’interne qu’à l’externe.

Pour 67 % des chefs d’entreprise, l’amélioration de la collaboration est un des avantages qu’apporte une culture de voyage bien ancrée à l’interne. Une autre partie des répondants (55 %) est d’avis qu’une culture de voyage solide permet d’améliorer la gestion quand les équipes sont dispersées. Et 40 % estiment qu’elle contribue à unifier la culture d’entreprise à l’échelle mondiale.

Or si elles en comprennent les bénéfices globaux, pourquoi si peu d’entreprises disposent-elles d’une culture de voyage solide? Il n’y a pas de réponses faciles à cette question, mais les conclusions du rapport nous apportent des pistes intéressantes. Par exemple, selon le rapport, 72 % des entreprises ayant une culture de voyage solide financent adéquatement les voyages d’affaires. Et des entreprises qui n’ont pas une culture de voyage solide, seulement 30 % financent adéquatement le voyage. Certaines entreprises n’investissent tout simplement pas dans ce segment, même si elles pensent que les voyages sont essentiels à leurs activités.

Culture et politique de voyages

D’autres grandes différences distinguent les entreprises qui ont une culture de voyage solide de celles qui n’en ont pas. Dans 61 % des cas, les entreprises qui ont une forte culture bénéficient de l’appui des membres de la haute direction en matière de voyage d’affaires. Pour les entreprises qui n’ont pas une forte culture de voyage, cette proportion descend à 27 %.

La souplesse des politiques de voyages est aussi un élément de distinction présent chez 57 % des entreprises à forte culture de voyage. Par politiques souples, on entend les politiques qui donnent aux employés la liberté de parcourir n’importe quelle distance, en tout temps, pour soutenir l’entreprise. Et seulement 26 % des entreprises sans culture de voyage solide disposent de ce genre de politique.

Le duel entre la culture de voyage et la culture de réduction des coûts

Le rapport cherchait à savoir si les entreprises « considèrent les coûts afférents aux voyages d’affaires comme un investissement stratégique qui ajoute de la valeur commerciale à l’entreprise plutôt qu’un coût à minimiser ». Les résultats montrent que 62 % des entreprises ayant une culture de voyage solide ont répondu par l’affirmative. Par contre, de toutes les autres entreprises, seulement 19 % considèrent les voyages comme un investissement stratégique; le reste les perçoit comme un coût à réduire. Cette disparité suggère un conflit culturel interne. Les avantages d’une forte culture de voyage représentent un argument convaincant en faveur de l’investissement dans les voyages. Mais dans bon nombre d’organisations, la culture de réduction des coûts est extrêmement puissante, voire dominante, et le budget destiné aux voyages d’affaires se fait souvent sabrer, même si les intervenants savent ce qu’un tel investissement rapporterait.

L’étude révèle que de considérer les frais de déplacement comme un coût à réduire ne correspond pas à une vision d’affaires à long terme. Les résultats montrent que 51 % des entreprises ayant une culture de voyage solide réussissent à contrôler les dépenses ou à réduire leurs coûts.

« On ne fraie pas son chemin vers le succès à grands coups de dépenses, mais le contraire est tout aussi vrai. Si on ne dépense pas, on n’avance pas. Il faut trouver le juste équilibre. Et les organisations doivent trouver la façon optimale de dépenser leur budget de voyage pour obtenir un rendement optimal », a déclaré Will Tate, associé chez Goldspring Consulting, société de conseil en voyage d’affaires.

L’absence de plateforme de gestion des voyages

Une plateforme de gestion des voyages vous aide à réserver des voyages et à superviser le programme de voyages de votre entreprise. Une bonne plateforme permettra également aux gestionnaires de voyages d’intégrer les politiques de voyages de leur entreprise et de générer des rapports complets. Bien gérée, une plateforme de gestion des voyages peut jouer un rôle important dans la mise sur pied d’une culture de voyage solide.

Une entreprise qui ne dispose pas d’une telle plateforme a beau comprendre la valeur des voyages d’affaires, elle aura du mal à mettre en place une culture solide. Après tout, il faut des systèmes et des données pour soutenir une culture de voyage qui favorise le succès de l’entreprise. Comme l’indique le rapport, 61 % des entreprises ayant une culture de voyage solide fournissent des outils et des technologies faciles à utiliser.

Il est possible de conclure que, malgré leur volonté d’adopter une culture de voyage solide, certaines entreprises n’ont pas la technologie pour y arriver. D’entrée de jeu, l’intégration de toutes les applications et de toutes les données relatives aux voyages et aux dépenses est une tâche de taille. Le rapport démontre que 50 % des entreprises ayant une culture de voyage solide ont procédé de la sorte, et 29 % des autres entreprises ne l’ont pas fait. La mise en relation des applications et des données sur les voyages et les dépenses permet aux gestionnaires de voyages de cibler rapidement les répercussions commerciales de leur programme de voyages d’affaires. Ceci, à son tour, devrait conduire à une prise de conscience des endroits et des façons dont les voyages créent de la valeur pour l’entreprise.

Conclusion

Comment une entreprise qui comprend la valeur qu’apporte une culture de voyage solide peut-elle faire pour intégrer et concrétiser ce concept? Une entreprise qui reconnaît la valeur d’une culture de voyage intégrée peut facilement prendre des mesures pour développer une telle culture.

L’établissement d’une culture de voyage solide commence immanquablement par un examen de la politique de voyages. Est-elle suffisamment souple pour permettre aux voyageurs d’affaires d’aller rencontrer les bonnes personnes au bon moment? Les avantages qu’apportent les rencontres directes avec les clients et les collègues sont avérés. C’est une bonne pratique qui doit être appuyée. Ensuite, il y a la technologie. Les gestionnaires de voyages et les voyageurs ont besoin d’avoir les bons outils à portée de main pour gérer et améliorer continuellement le programme de voyages, ainsi que pour produire des rapports.

L’implantation d’une culture de voyage solide est un projet réalisable, qui requiert toutefois de l’attention et un certain investissement. Consultez le rapport pour découvrir le potentiel que peut offrir le voyage d’affaires pour votre entreprise.